Comprendre la crise immobilière aux USA pour mieux investir dans le locatif

immobilier locatif usa

En termes de placement financier, le marché immobilier reste un choix de premier ordre pour les investisseurs cherchant une forte rentabilité. Les USA étant la première puissance mondiale, l’investissement immobilier dans le pays s’avère être un secteur très prospère. Depuis quelques années, l’état du marché immobilier est tel qu’il attire de plus en plus d’investisseurs étrangers.

Néanmoins, la crise immobilière étant toujours d’actualité, il est important de faire la lumière sur ladite situation du marché immobilier aux USA afin d’assurer aux investisseurs de faire des choix judicieux en la matière.

Investir dans l’immobilier aux Etats-Unis

En comparaison à d’autres pays, le coût d’acquisition d’un bien immobilier aux USA est revu à la baisse.Tandis que certaines régions font face à une hausse de prix continue qui est sans pareil depuis 2000, les USA voient le prix des biens immobiliers chuter jusqu’à -50% depuis 2007.

Cela résulte par des prix étant 15 à 30% moins chers que ceux pratiqués ailleurs. Le marché immobilier américain se stabilisant peu à peu, les investisseurs immobiliers bénéficient ainsi d’un environnement macro-économique assez sain et fructueux. En effet, la rentabilité d’un bien immobilier, qu’elle soit basée sur la revente ou la location, environne les 5 à 8% net avant impôt, en fonction de la région.

La bulle immobilière aux Etats-Unis

Une bulle immobilière est le fruit d’une spéculation placée sur un marché immobilier, menant à une hausse rapide de la valeur de ses biens. Après l’explosion de la bulle immobilière américaine au début des années 2000 suite aux premières pertes liées aux subprimes, le marché immobilier a fait face à une baisse de prix aussi brutale qu’inattendue. En 2006, le pays a ainsi connu l’une des pires crises immobilières depuis 20ans.

Bien que cette crise continue de marquer le pays, durant ces cinq dernières années, le cours de l’immobilier aux USA est revu à la hausse, le prix moyen d’un bien ayant remonté autour de 8,3%. Les biens immobiliers les plus abordables affichent actuellement une prise de valeur d’environ 44% contre 27% pour les biens les plus chers, ce qui redonne un nouveau souffle d’espoir aux investisseurs immobiliers, aussi bien locaux qu’étrangers.

L’investissement locatif aux Etats-Unis

Un investissement locatif est l’acquisition d’un bien immobilier étant par la suite mis en location. En investissant dans le locatif, l’acquéreur a l’opportunité de se constituer un patrimoine immobilier qui génère également une source de revenus supplémentaires.

Toutefois, si les avantages restent assez nombreux, l’investissement locatif aux USA présente tout de même quelques inconvénients majeurs, à savoir la prise en charge des responsabilités liées à la gestion locative ainsi que la mise de départ qui requiert parfois une hypothèque. Afin d’éviter les mauvaises surprises liées à la crise immobilière, quelques conseils pratiques sont à suivre pour se lancer dans un investissement locatif réussi et surtout, à haut rendement.

Idéalement, un étranger souhaitant investir dans un bien immobilier aux USA optera pour l’expertise d’un professionnel sur place afin de régler toutes les procédures d’ordre fiscales et financières. Vient ensuite le choix du bien immobilier dans lequel investir. Pour des raisons diverses telles que les coûts d’entretien, les réparations et bien d’autres charges, il est important de choisir un bien immobilier ayant un taux de rentabilité suffisamment élevé. En ce sens, une analyse du marché pour sélectionner les localités présentant un taux de croissance en hausse est une condition sine qua non à respecter.

En dépit de la crise immobilière qui affecte toujours les USA, l’investissement locatif, lorsqu’il est accompagné de choix judicieux, demeure un placement avantageux permettant la constitution d’un patrimoine immobilier ainsi qu’une source de revenus additionnels.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.