Comment obtenir un crédit en étant au chômage ?

chomage

Lorsque certaines banques ou institutions financières vantent leur taux d’intérêt en matière de crédit, elles vous conseillent aussi avec sagesse de vérifier votre capacité de remboursement. Sauf qu’en cas de perte d’emploi, les rentrées d’argent ne sont plus ce qu’elles étaient. Alors, faut-il renoncer à tout projet de vie lorsqu’on est au chômage ? La réponse est « Non ». Oui, il est possible d’obtenir un prêt même sans être salarié, mais pour cela, vous devez connaître quelques notions.

Ce qui est pratiquement sûr, c’est que tout créancier (notamment les organismes de financement classiques) rechignera plus à vous accorder un crédit si vous n’occupez plus d’emploi. En effet, votre situation apparaît plus précaire et dès lors, votre solvabilité peut poser problème. Tout prêteur estimera que la garantie que vous puissiez honorer vos dettes est plus mince que si vous étiez un travailleur.

Avant de vous engager dans un prêt, vous êtes-vous posé les bonnes questions ?

Bien que vous puissiez obtenir un crédit en étant au chômage, votre demande doit être motivée par une « bonne » raison :

  • Voulez-vous un budget pour votre réinsertion professionnelle ? Souhaitez-vous créer votre propre entreprise ? Devez-vous réparer votre voiture ou en acquérir une pour aller à la rencontre des recruteurs ou suivre une formation professionnelle ?
  • Etes-vous obligé d’emprunter pour financer un besoin personnel, comme de gros travaux à domicile imprévus (réparation de votre système électrique ou plomberie, …) ? Acquérir un quelconque appareil électroménager de base parce que malgré la période de crise, le vôtre a malheureusement rendu l’âme ? Faire face à un déménagement ?

Quelles garanties pourrez-vous présenter à votre créancier ?

Même si elle peut ne pas être aussi conséquente qu’un salaire, toute prestation de la sécurité sociale (allocations de chômage, aide sociale, …) représente une rentrée d’argent.

Toute notion d’épargne peut également aider à étayer votre demande de crédit. Il en sera de même quant à un bien immobilier pouvant être hypothéqué.

Sinon, une personne se portant garante pour vous et sans antécédent de « mauvais payeur » peut être évoqué comme argument de fiabilité.

Vers qui vous tourner ?

Selon vos arguments, les institutions financières classiques comme les banques ou services de microfinance ne rejetteront pas votre demande de prêt parce que vous êtes au chômage. Aujourd’hui, certains organismes ont choisi d’intégrer dans leur politique des formules dédiées aux personnes non salariées.

Sinon, un prêt entre particuliers ou une campagne de financement participatif peut être envisagé comme solution.

Une autre idée consiste à vous faire assister par un travailleur social, lequel orientera votre dossier vers un micro-crédit personnel ou social. Si vous envisagez de monter votre propre société, vous pouvez prétendre à des services spécifiques (comme l’Aide à la Reprise ou Création d’Entreprise).

Le mot de la fin

Etre au chômage ne doit pas limiter vos projets. Seulement, usez de sagesse, de discernement et de prudence. N’aggravez pas votre situation de chômeur en vous exposant à un surendettement.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.