Rachat de prêt immobilier : avec ou sans hypothèque ?

rachat de credit immo

Les emprunteurs qui font appel au rachat de leur crédit immobilier se demandent bien souvent s’il faut ou non accepter la demande de garantie hypothécaire, une situation complexe qu’il faut avant tout comprendre avant de signer l’offre de contrat de crédit.

Hypothèque en rachat de crédit

Un emprunteur qui souhaite faire racheter son emprunt immobilier va bien souvent faire appel à sa banque ou à un courtier immobilier pour obtenir le financement. Simplement, dans le cadre de dossiers incluant des crédits immobiliers, le prêteur va bien souvent exiger une garantie, surtout lorsque les montants sont importants. C’est-à-dire qu’une fin de prêt immobilier n’impliquera pas forcément une garantie derrière mais pour des montants importants, la banque a besoin de sécurités supplémentaires, comme cela peut être le cas avec une hypothèque.

L’hypothèque revient à passer devant le notaire, ce qui permet pour la banque d’obtenir un document prouvant de façon officielle que le bien lui revient si l’emprunteur ne parvient pas à rembourser son emprunt. Cette garantie peut paraître contraignante mais la plupart des ménages y ont recours, il faut savoir que les autres garanties sont la caution ou encore l’assurance vie.

La mise en place de l’hypothèque en rachat de prêt

Pour que le financement avec garantie hypothécaire ait lieu, l’emprunteur doit se rendre chez son notaire afin de procéder à une signature de l’acte notarié, ce qui engendre des frais (selon le barème en vigueur, voir cette page). Il faut compter environ 3% du montant des crédits à racheter. Une fois l’acte signé, le prêteur peut procéder au déblocage des fonds, c’est bien souvent le notaire qui adresse aux anciens créanciers le montant des remboursements, ainsi la nouvelle mensualité se met en place le mois suivant, selon l’échéancier calculé et fourni au client.

D’autres frais interviennent comme les frais de remboursement anticipé, les frais de dossiers ou de courtage et il ne faut pas oublier l’assurance de l’emprunt, qui peut représenter quelques dizaines d’euros par mois suivant l’état de santé de l’emprunteur.

Faut-il opter pour l’hypothèque ?

L’hypothèque présente l’inconvénient d’engendrer des frais à la charge de l’emprunteur, des frais qui seront plus importants que pour un financement à la consommation sans garantie, cependant, cette contrainte permet d’accéder à des conditions de remboursement plus avantageuses, comme une durée de remboursement plus longue, des taux renégociés ou encore des frais de courtage plus bas.

En règle générale, les emprunteurs ayant obtenu un prêt immobilier avec garantie hypothécaire ne sont pas freinés par l’obtention d’un rachat de prêt avec cette même garantie. Les emprunteurs privilégiant les cautions bancaires sont parfois plus réticents, il existe quelques établissements proposant des rachats d’emprunts avec caution mais cette pratique est nettement moins développée que la garantie hypothécaire, pour le rachat de crédit bien évidemment.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.