Le rachat de crédit immobilier pour dénicher le meilleur taux

rachat_credit

Pour un crédit immobilier souscrit à taux fixe, il est possible de demander sa renégociation auprès de la banque ou de l’organisme prêteur, pour faire baisser ses mensualités et le coût total du prêt. La banque ou l’organisme prêteur peut accepter de revenir sur les conditions initiales du prêt pour rédiger une nouvelle proposition. Ce geste peut être motivé par la concurrence du secteur et par l’atteinte de ses propres objectifs (entre autres, la recherche de nouveaux clients et la conservation des anciens). La banque pourrait également refuser ou établir une proposition peu intéressante, auquel cas il faudra choisir pour le rachat de crédit par une autre banque. Il faut savoir que les frais liés à cette opération n’obligent pas le paiement d’indemnités de remboursement anticipé et de frais de garanties, voire même les frais d’hypothèque. L’emprunteur doit quand même payer les frais de dossier.

Le changement d’assurance de prêt

Dans la pratique, si le changement d’assurance de prêt est interdit pendant une renégociation, il est conseillé lors d’un rachat de crédit. En effet, les assurances peuvent atteindre les 20 % du coût total de l’emprunt. Il faut noter que les assurances des banques ne prennent pas en compte le profil de l’emprunteur comme l’âge, à titre d’exemple. Cependant, pour un emprunteur jeune, il vaut mieux choisir pour la délégation d’assurance, pour faire baisser le taux à 0,14 %. Dans tous les cas, une banque ne peut pas refuser la souscription à une telle assurance externe.

Le capital restant dû

Le capital restant dû n’est autre que la somme non remboursée par l’emprunteur, à un moment donné. Aussi, la plupart des établissements bancaires établissent leur offre sur la base du montant figurant à la date du mois en cours + 2 mois. Dans la pratique, il faut prendre en compte environ deux mois pour boucler un dossier de rachat de crédit immobilier. Ce temps est nécessaire pour analyser la demande, élaborer une nouvelle proposition et de débloquer les fonds.

Le remboursement du solde du prêt

Une fois que l’offre de rachat de crédit est acceptée, après la période de réflexion et de rétractation légale de 14 jours, la nouvelle banque va rembourser le solde du précédent prêt de l’emprunteur. Dans le cas où la nouvelle proposition comprend un crédit de trésorerie, son montant sera versé en simultané sur le compte courant de l’emprunteur. Aussi, un tel rachat de crédit immobilier est généralement plus intéressant qu’une simple renégociation. Effectivement, l’offre de la nouvelle banque sera largement plus compétitive que la contre-offre de sa future ancienne banque. Cependant, un tel rachat de crédit engendre des coûts et des démarches non négligeables : domiciliation du revenu, prélèvement, procédures administratives… Le site http://www.rachat-de-credit-rapide.info/ est le site de référence sur le sujet.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.