Les modalités de base du CCMI dans la construction de sa maison

sécurité construction maison

Dans la construction de maison, la sécurité est le plus important.  Pour s’assurer que les travaux soient conduits et achevés correctement, la signature du Contrat de Construction Maison Individuelle (CCMI) procure des marges de garanties supplémentaires.

Que signifie le CCMI ?

Le CCMI signifie que le propriétaire d’une construction en cours fournit les pleins pouvoirs à l’entreprise de construction de maison. A cet effet, il se prive de toute décision en rapport à l’ensemble du chantier. Il perd son droit d’intervention concernant les plans de la maison, l’emplacement, l’agencement interne et externe y compris les finitions. En bref, le constructeur contrôle le projet immobilier de A à Z. De plus, il gère librement le budget de construction.

Les garanties offertes par le contrat de construction

La signature du contrat de construction de maison assure une livraison en temps et en heures entendus d’un produit fini. C’est-à-dire, que la construction de la maison avec les finitions touchera à sa fin aux dates indiquées dans le contrat signé.  Le contrat garantie aussi un respect du prix des travaux préalablement fixé par les deux parties. Enfin, le contrat oblige le constructeur à restituer la somme destinée au chantier en cas de défaillance.

La sélection des experts en construction

En tant que chef de projet, le constructeur recrute les professionnels dont il va s’entourer pour conduire les travaux. La plupart du temps, il fera appel aux services de mains d’œuvre bon marché pour éviter de dépasser le coût construction maison. Les certifications et attestations permettent d’évaluer la fiabilité du constructeur. Par ailleurs, il s’avère aussi nécessaire de vérifier leurs antécédents ainsi que leur réputation dans le secteur immobilier.

Le contrôle du chantier

A défaut de contrôler personnellement les travaux, le propriétaire d’une maison construction emploie un architecte indépendant. Une intervention régulière de sa part aidera à suivre de près l’évolution du chantier. Ce dernier usera de ses connaissances pour relever les éventuels défauts de construction et en informer immédiatement le propriétaire. De cette manière, il pourra interpeller le constructeur et exiger que les termes du contrat soient honorés.

Les nouvelles décisions en cours de travaux

Les transformations en cours de chantier sont tolérables. Il suffit d’en aviser le constructeur et celui-ci établira par écrit le changement du tarif initialement prévu. Le propriétaire doit signer l’acte avant la prise des nouvelles dispositions.  Le constructeur d’une maison neuve à vendre ne peut procéder à aucun changement sans l’accord signé du propriétaire. En outre, le futur occupant peut abandonner ses nouveaux projets lorsque la facture qui lui est présentée est trop élevée.

L’évolution du prix convenu

Habituellement, le tarif d’une construction maison moderne doit être maintenu sauf pour les modifications pendant la construction. Par conséquent, aucune augmentation du prix n’est à craindre, même en cas de faillite de la société de construction. Par contre, une franchise à hauteur de 5% peut être appliquée en cas d’incapacité du constructeur à poursuivre les aménagements. Dans ce cas, une vérification des conditions s’impose pour éviter les mauvaises surprises.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.