aide etudiant

Droits et avantages des étudiants en gros plan

L’étudiant a besoin d’assurer le financement de ses études. Bien entendu, l’aide des parents est précieuse. Il arrive que cela ne suffise plus. Il existe d’autres sources de financement

Les bourses d’Etat

La bourse d’études est la plus classique. L’objectif est de libérer l’étudiant des soucis matériels pour qu’il puisse se consacrer entièrement à ses études et les terminer avec succès.

L’Etat et d’autres organismes offrent des bourses. C’est une somme d’argent pour financer les études.

L’étudiant doit avoir un Dossier Social Etudiant ou DES pour être éligible. Avec ce dossier, déposé entre janvier et mai, avant la prochaine rentrée universitaire, il demande les bourses et les aides au logement auprès du CROUS de son académie.

Les bourses de l’UE

L’Union Européenne met en place plusieurs bourses destinées aux étudiants des pays membres.

C’est le service des relations internationales de l’Université de l’étudiant qui gère cette aide à la mobilité internationale.

Les bourses qui engagent

On ne peut pas passer sous silence, le Contrat d’Engagement de Service Public ou CESP pour les étudiants en médecine. C’est une bourse destinée à encourager les médecins sortants à exercer dans les zones rurales. Chaque collectivité peut aussi allouer des bourses à ses étudiants.

Le prêt garanti par l’Etat

Le système bancaire est ouvert aux étudiants. L’étudiant emprunteur ne peut pas produire de garantie. L’Etat s’en charge avec le prêt étudiant garanti. L’étudiant doit avoir moins de 28 ans, être français ou issu de l’espace économique européen.

La garantie du prêt, au maximum 15 000 euros, est assurée par Bpifrance.

L’Etat a des banques partenaires de ce dispositif L’étudiant peut recourir au crédit proposé par la Mutuelle des Etudiant ou LMDE à travers le Fonds de Garantie des Solidarités Etudiantes.

Le crédit bancaire

Les banques proposent le crédit spécial étudiant. Les conditions et les taux des plus attractives. Pour en bénéficier, l’étudiant doit présenter un bon profil de futur salarié ou disposer d’une caution solidaire des parents.

Crédit à la consommation, l’accès au prêt étudiant dépend du profil de l’étudiant et de sa capacité future de rembourser. Il doit procéder à des simulations de demande de pret personnel sur des sites spécialisés comme celui-ci. L’étudiant peut comparer les offres de prêt étudiant

Les banques peuvent proposer le crédit étudiant taux 0. C’est un petit prêt d’environ 1000 euros juste pour financer le début de l’année universitaire et remboursable en 12 fois avec des mensualités de 83,33 euros.

Le job étudiant

Des étudiants travaillent pour financer leurs études. En effet, la moitié des étudiants sont inscrits dans ce registre. 46% travaillent plus de 6 mois par an et 30% à temps plein. L’idéal est que le job étudiant soit en rapport avec les études. Le travail ne doit pas occulter les études.

Les étudiants salariés bénéficient d’une attention  particulière de leurs établissements. Ils ont le statut officiel d’étudiant salarié. Il jouit de la dispense d’assiduité, des horaires aménagés, du régime long, des examens adaptés

Les aides aux étudiants salariés varient d’une université à l’autre. Grâce à la CAF, les étudiants bénéficient également d’aides au logement dont l’Aide Personnalisée au Logement APL ou de l’Allocation Logement à caractère Social ALS (Pour en savoir plus sur ces aides).

Pension alimentaire obligatoire

L’étudiant même majeur a droit à une pension alimentaire venant de ses parents tant qu’il étudie. La loi les oblige. Si l’étudiant, même indépendant, n’arrive pas à subvenir à ses besoins, il pourra contraindre, par voie légale, ses parents à lui fournir une pension alimentaire. En cas de refus, il peut porter plainte auprès du Tribunal des affaires familiales au regard de l’article 371-2 du Code Civil qui oblige les parents à prendre soin de leurs progénitures qui étudient. Cette mesure est applicable même si le concerné travaille.


Laisser un commentaire