crédit relais

Comprendre le prêt relais pour mieux l’utiliser

Il existe plusieurs types de prêts immobiliers, parmi lesquels le prêt relais qui permet à l’emprunteur d’anticiper la vente prochaine de son bien actuel tout en bénéficiant d’un prêt pour l’acquisition d’un nouveau logement. Explications sur ce crédit immobilier spécifique.

Les conditions d’octroi du prêt relais

Le prêt relais est un crédit consenti par la banque pour l’acquisition d’un bien immobilier en attendant la vente de celui dont l’emprunteur dispose actuellement.

Les banques n’accordent généralement pas le montant du prêt qui coïncide avec la valeur du bien immobilier à vendre. Ainsi, si un compromis de vente a déjà été signé, la banque consent généralement 70 % de sa valeur. S’il s’agit d’un mandat de vente signé avec une société immobilière, le montant du prêt tourne autour des 60 % de la valeur du bien mis en vente. Ainsi, la banque peut également exiger à l’emprunteur de lui fournir plusieurs estimations du bien.

Par ailleurs, il existe plusieurs types de prêt relais : Il y a le prêt relais dit « sec » qui n’est pas associé à un autre crédit immobilier. Le prêt relais « sec » se base sur le prix de l’immobilier actuel. Il y a également le prêt relais associé à un autre crédit immobilier. Il permet à l’emprunteur d’acquérir un bien immobilier dont le prix dépasse la valeur du bien mis en vente. Enfin, il y a le prêt relais en « achat revente ». Il s’agit d’un rachat du crédit immobilier sur le bien mis en vente par la banque avant de monter un nouveau plan de financement incluant un prêt relais et un crédit immobilier à long terme.

Le remboursement du prêt

Le prêt relais est un crédit à court terme. La plupart des offres sur le marché proposent un contrat d’un an renouvelable une fois. Le remboursement du capital du prêt relais s’effectue en une seule échéance, notamment à la vente du bien immobilier concerné. Il est conseillé de contracter un prêt relais sur une période la plus courte possible afin d’éviter l’accumulation des intérêts. En effet, le coût de l’emprunt augmente chaque mois au fur et à mesure que l’emprunteur cumule les intérêts.

Si la vente du bien est effective, le prêt relais s’arrête. L’emprunteur devra alors effectuer le remboursement intégral du crédit. Si l’emprunteur ne parvient pas à vendre son bien au bout de la durée du contrat, il devra négocier avec la banque pour trouver une issue, étant donné que la reconduction du prêt relais n’est pas automatique. Toutefois, l’emprunteur peut choisir en amont du contrat une franchise partielle, pour laquelle il va uniquement rembourser les intérêts et l’assurance durant la durée du contrat, ou une franchise totale, impliquant le remboursement des intérêts, de l’assurance et du capital uniquement à l’issue de la vente du bien.


Laisser un commentaire