Assurance vie, épargne et succession patrimoniale

assurance vie

Le contrat d’assurance vie est un compte épargne à long terme ouvert auprès d’une compagnie d’assurance. L’assuré est généralement le souscripteur et donc le bénéficiaire, mais il peut également mettre le compte au nom d’une tierce personne (enfant, époux-se, amis, proches parents). Il existe deux catégories de police d’assurance vie, dont l’assurance pour cause de vie et l’assurance pour cause de mort.

Dans le premier cas, à l’atteinte de la date fixée dans la police d’assurance par le souscripteur et l’assureur, le bénéficiaire peut jouir entièrement de son indemnité. Le contrat prend la qualité de placement épargne et de retraite.

Dans le second cas, au décès de l’assuré, le contrat d’assurance vie prend la forme de support patrimonial. Les héritiers ou les bénéficiaires dûment souscris sur le contrat perçoivent la totalité de la somme sans que celui-ci soit affecté par la déduction fiscale relative aux droits de succession.

Les avantages d’une assurance vie

Le contrat d’assurance vie est très attrayant, il est multi -optionnel et propose un système fiscal dégressif. La police d’assurance laisse une diversité de choix au souscripteur comme au niveau de la nature des fonds, il est possible de placer des obligations, de l’or, des biens mobiliers ou immobiliers. Le souscripteur a le droit de répartir ses placements comme bon lui semble comme la manière suivante : 50% de son capital sur un fonds sécurisé, 25% sur un fonds équilibré, 25% sur un fonds plus risqué. Il choisit librement qui sera son bénéficiaire, le souscripteur lui-même, ses enfants, des proches parents.

Les Français sont de plus en plus nombreux à souscrire une assurance vie depuis ces dix dernières années, rien que dans le cadre de la fiscalité qui est très avantageuse. D’une part, dans le cas de l’assurance vie en cas de décès, le tiers bénéficiaire est exempt des droits de succession. D’autre part, les produits et les intérêts affectés pendant toute la période de validité du contrat, ne sont pas imposables ; Les rachats et retraits au-delà de huit ans sont également exonérés d’impôt. Trouvez votre compagnie d’assurance avec un Courtier à Mons Aassurancesmons.be.

Comment percevoir son capital ?

Pour percevoir votre capital, vous avez trois options possibles :

– Retirer la totalité de votre revenu une fois le contrat arrivé à son terme, vous effectuez dans ce cas ce qu’on appelle un rachat total

– Vous pouvez également faire un rachat partiel ce qui consiste à ne retirer qu’une partie de la somme et laisser le reste produire encore des intérêts

– Percevoir sous forme de rente viagère. L’indemnité vous sera versée périodiquement (par trimestre) selon votre bon vouloir, et ce jusqu’à la fin de votre vie.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.