Les 5 erreurs du crédit sans apport

Les 5 erreurs du crédit sans apport

Vous avez réalisé une demande de crédit immobilier sans apport et vous n’avez pas obtenu d’offre ? Vous avez probablement réalisé l’un de ces 5 erreurs.

1 – Vous n’avez pas misé sur vos points positifs

Les banques exigent en ce moment un apport dans un projet immobilier, elles mettent tout en œuvre pour assurer une pression sur les emprunteurs, de ce fait, les ménages se focalisent sur l’absence d’apport et en oublient leurs points positifs, c’est-à-dire leurs comptes bancaires sains, leur taux d’endettement faible ou encore leurs revenus fixes.

2 – Vous n’avez pas négocié

Il est possible de négocier avec une banque même sans apport. Il suffit d’appuyer sur les points qui peuvent faire  basculer le dossier en votre faveur, c’est-à-dire les comptes bancaires, la domiciliation bancaire ou encore vos revenus.

3 – Vous n’avez pas fait jouer la concurrence

Même si une banque vous annonce un refus, rien ne vous empêche d’aller démarcher une banque concurrente et de leur demander s’ils financent des offres de crédits sans apport. En ayant au moins une offre, même peu intéressante, il est possible de se rendre dans une banque concurrente et de les mettre en concurrence, ils peuvent parfois se positionner.

4 – Vous n’avez pas misé sur l’assurance emprunteur

L’assurance emprunteur est un produit qui permet aux banques de se créer leur marge, cela implique parfois de souscrire une assurance de prêt coûteuse mais la loi Hamon permet d’en changer pendant un an alors il faut convaincre le banquier de vous accorder le prêt en lui assurant que vous prendrez son assurance de prêt, même si elle est chère. Vous ne lui direz pas que vous irez ailleurs une fois l’offre de prêt signée…

5 – Vous êtes parti défaitiste

Si vous n’êtes pas convaincu, comment voulez-vous convaincre les autres ? Et oui. Il faut avant tout se dire que c’est possible, car de nombreux ménages obtiennent leur prêt immobilier sans apport, pourquoi pas vous ? De plus, si vous êtes convaincu, vous serez convainquant. Il ne faut pas non plus s’arrêter au premier refus, les critères bougent chaque mois alors si ce n’est pas possible ce mois-ci, ça le sera peut-être le mois prochain, chez un autre organisme aussi.


Laisser un commentaire